Outils pour utilisateurs

Outils du site


lysiane:role_des_femmes_dans_la_parole_de_dieu

RÔLE des FEMMES dans la PAROLE de DIEU

dosados.jpg
à TOI de choisir !

Jésus (Yeshoua) a vaincu la domination et le pouvoir.
Il est mort afin que ressuscite l’humain dans la plénitude de son être,
à l’image de la création, à la ressemblance de Dieu.

L'étude avait commencé par les prophétesses, mais j'ai été guidée beaucoup plus loin !
Pas trop je l'espère, car certaines mises aux points vont bousculer, déranger et déplaire !

Le rôle des femmes est très important tout au long de la Parole de Dieu

Dieu a utilisé aussi des femmes pour mettre en place son plan de salut.
Celles-ci sont tenaces dans la foi en sa parole, ses promesses, elles sont parfois fourbes ou astucieuses,
mais elles ont l'intuition de son désir et elles sont dirigées par l'Esprit Saint.
Certaines ont été utilisées pour que les prophétie se réalisent.

Examinons quelques exemples :

Les prophétesses :
– sept sont retenues par le Talmud (celles dont la prophétie concerne toutes les générations).
– les matriarches Sara, Rébecca , Léa et Rachel ne sont pas dans la liste sauf (Sara),
mais elles le sont explicitement dans de multiples allusions et précisions dispersées.

Abigail
Avigayil

Veuve de Nabal le Carmélite un riche marchand.
Elle devient par la suite la seconde épouse du Roi David et lui donna un fils.
Le récit se déroule, livres de 1 Samuel, chapitres 25 et 30 - 2 Samuel, chapitres 2 et 3
la prophétie, 1 Samuel 25:28à31
À la suite de la prophétie,
David dit à Abigaïl: Béni soit l`Éternel, le Dieu d`Israël, qui t`a envoyée aujourd`hui à ma rencontre!
Béni soit ton bon sens, et bénie sois-tu, toi qui m`as empêché en ce jour de répandre le sang, et qui as retenu ma main!

Débora, Dvora ou Deborah
Dévorah

La seule femme parmi les juges d'Israël.
Le récit se déroule, dans le livre des Juges, chapitres 4 et 5
Dans ce temps-là, Débora, prophétesse, femme de Lappidoth, était juge en Israël
et les enfants d`Israël montaient vers elle pour être jugés.
la prophétie, 4:6 à 14
Elle célébra la victoire en composant un chant de triomphe, 5:1 à la fin

Esther
Hadassah bat Avihaïl

(de la tribut de Benjamin), seconde épouse du roi de Perse Assuérus.
Orpheline très jeune, elle fut amenée en Perse, par Mardochée son cousin qui l'avait adoptée.
Envoyée et utilisée par Dieu pour délivrer son peuple de l'anéantissement.
“Ce fut le troisième jour, Esther revêtit la royauté” ( Esther 5, 1), il aurait dû être écrit : “Esther revêtit ‘des habits’ de royauté”,
et non simplement “la royauté”.
C’est l’esprit saint ( roua‘h haqodech ) qui l’a revêtue.
Il est écrit : “Esther, la reine, fille de Avi‘hayil écrivit…” ( Esther 9, 29).
Or, ce qu’elle a écrit, c’est le livre qui porte son nom et qui a été enregistré dans le canon biblique.

Il faut par conséquent qu’elle ait été investie de l’esprit saint,
puisque seuls des auteurs porteurs de cette inspiration prophétique ont eu l’honneur de figurer dans ce canon.
Elle est la seule prophétesse qui a ajouté un commandement, la célébration d’une fête (Pourim)
Son patriotisme, son courage, sa persévérance et son inspiration lui sont comptées comme actes de prophéties.
– une étude ici : https://wiki.raceme.org/dokuwiki/lysiane:esther

Anne
Hannah

épouse d'Elkana, mère de Samuel, prophète et dernier juge d'Israël.
Le récit se déroule, dans le livre de 1 Samuel chapitre 1 et 2
Hannah était persévérante, elle n'a jamais cessé de prier avec foi pendant de nombreuses années pour que Dieu lui accorde un enfant.
Dieu a répondu à sa prière, elle eu un fils, et le nomma Samuel (Chmouel qui signifie “Dieu entend”).
Elle avait fait la promesse à Dieu qu'elle lui rendrait celui-ci pour le servir.
Elle a tenu cette promesse, elle a remis son jeune enfant Samuel à Eli pour qu'il le forme en tant que prêtre.
Dieu bénit Hannah davantage pour honorer sa promesse, et lui donna trois autres fils et deux filles.
Samuel est devenu le dernier des juges, prophète et conseiller deux premiers rois d'Israël, Saül et David.
Se séparer du fils unique qu'elle avait demandé avec tant de ferveur dans ses prières et attendu de si longues années a dû être un déchirement.
Il n'y avait en elle que la joie et elle priait D.ieu et disait : « Mon cœur se réjouit en l'Éternel. »
Ce sont les mots par lesquels commence sa prophétie en 1 Samuel chapitre 2
– une petite étude : https://wiki.raceme.org/dokuwiki/lysiane:anne_mere_de_samuel

Hulda
Houlda, Chuldah

épouse de Schallum 'gardien des vêtements du roi'.
au temps du prophète Jérémie, le roi Josias choisit de consulter “Houlda la prophétesse”
Le récit se déroule, livre 2 Rois, chapitre 22
la prophétie, 2 Rois 22:15à20

Miriam Miryam (Marie dans certaines versions)
Myriam
sœur aînée de Moïse et d'Aaron, fille d' Amram et Yokébed de la tribut de Lévi.
Elle prophétisa alors qu’elle n’était que la soeur d’Aaron, en annonçant que sa mère enfanterait un fils qui sauverait le peuple d’Israël (Moïse)…
Elle veilla sur la corbeille contenant Moïse sur les eaux du Nil…
Lorsque la fille de Pharaon recueille Moïse, Myriam lui propose une nourrice, sa mère (donc, la mère de Moïse).
Elle honora Dieu en dansant et le louant après la traversée de la mer Rouge et la sortie d’Égypte.
Exode 15:20-21
Marie, la prophétesse, soeur d`Aaron
, prit à la main un tambourin, et toutes les femmes vinrent après elle, avec des tambourins et en dansant.
Marie répondait aux enfants d`Israël: Chantez à l`Éternel, car il a fait éclater sa gloire; Il a précipité dans la mer le cheval et son cavalier.
Dieu l'a placée auprès de ses frères chargés de conduire le peuple. (Michée 6:4)
Une étude pour d'autres détails : https://wiki.raceme.org/dokuwiki/lysiane:miryam

Sara, d'abord nommée Saraï, épouse d'Abraham (Genése 17:15-17)
Sarah, “celle qui voit”, son autre nom, Yiska (Genèse 11 : 29) d’une racine hébraïque qui signifie “voir”.
C’est elle qui voit que l’engagement de l’Alliance, et toutes les promesses qui l’accompagnent dont l’héritage de la terre d’Israël,
conclue entre Dieu et Abraham, se poursuivra au travers de leur fils Isaac et non d’Ismaël, l’enfant que le patriarche a eu en premier avec Agar.
Abraham hésitait pourtant à renvoyer sa concubine et son fils comme l’exigeait Sarah.
Dieu dit à Abraham :
“Tout ce que Sarah te dira, écoute sa voix” (Genèse 21 : 12).

Nous trouvons également après comme prophétesse :

Anne
Hannah

Elle prophétisa au sujet de Jésus lors de sa présentation au temple. (Luc 2:36à38)

les filles de Philippe (Actes 21:8-9)

Nous trouvons également beaucoup d'autres femmes ayant joué un rôle important dans l'histoire biblique :

Eve - Hawwah – la dispensatrice de vie.

- mères de serviteurs importants :
Sarah* - mère d'Isaac - Dieu a promis à Abraham d'établir son alliance perpétuelle avec lui.
Yokébed - mère de Moïse.
Rébecca - Rivka - mère de Jacob et Esaü.
Bethsabée -Batsheva - mère de Salomon.
- mères des douze fils de Jacob et de filles :
Léa - lé ah - enfanta Ruben, Siméon, Lévi, Juda, Issacar et Zabulon.
Rachel - Rahel - enfanta Joseph et Benjamin.
Bilha – Bilhah - enfanta Dan et Nephtali.
Zilpa – Zilpah - enfanta Gad et Aser.
- comme mères faisant parti de la généalogie du Messie :
Tamar - Thamar - engendra Zerah et Perets.
Rahab * - Rachab - engendra Booz.
Ruth – Routh - engendra Obed.
Bethsabée * - Batsheva - engendra Salomon
- comme femmes ayant joué un rôle pour le service de Dieu :
Abischag - Avishag la Shounamite - a été choisie pour prendre soin du roi David dans sa vieillesse
Agar - Hagar -mère d’Ismaël - Dieu a promis à Abraham de le bénir.
Asenath femme de Potiphar – a pris part également au destin de Joseph en le faisant emprisonner.
Débora (une autre) - nourrice de Rébecca
Jaël -Yaël dans le cantique de Débora : Bénie soit entre les femmes Jaël, Femme de Héber, le Kénien!
Mahla, Noa, Hogla, Milka et Tirça, filles de Celofehad – obtiennent la reconnaissance du droit d’héritage de leur père.
Noémi - Naomi -joue un rôle dans le mariage de Ruth avec Booz.
Rahab * - Rachab - accueille les deux espions envoyés par Josué, les cache, et a la vie sauve lors de l'attaque et destruction de la ville.
Séphora - Cippora -femme de Moïse
Shifra et Poua sages-femmes des Hébreux – elles ont sauvés beaucoup de nouveaux nés de la destruction dont Moïse.
(et d'autres sont mentionnées)

- disciples de Jésus (Yeshoua) parmi d'autres, l'ayant suivi pendant son ministère :
Marie - mère de Jésus
Elisabeth - mère de Jean baptiste
Cananéenne (la) - femme païenne qui a eu une foi audacieuse en Jésus .
femme de Clopas
Jeanne, femme de Chuza
Marie de Béthanie
Marie de Magdala
Marie, mère de Jacques et de Joseph
Marie, mère de Jean
Marthe
Salomé, la mère des fils de Zébédée
Samaritaine (la) – malgré le contexte elle peut parler avec Jésus…
Suzanne et plusieurs autres

- disciples de Jésus à la période de l'église messianique (parmi d'autres) :
Dorcas
Lydie
Priscille

et, il y en a eu d'autres, il y en a encore !

- nous verrons plus loin d'autres femmes, dans une autre partie de l'étude.

La femme est considérée et respectée dans la Parole de Dieu

La femme est considérée et respectée dans la Thora.
- si elle est dispensée de certaines mitsvot (commandements divins), c'est simplement parce qu'elle les porte en elle.
- la femme juive était appelée princesse, fille de Roi.
– Sarah, le nom de Iska désigne les 3 qualités qui lui son attribuées, le don de prophétie, la beauté, la royauté,
Dieu lui donne comme fils l'héritier de l'alliance.
– Rebecca, représente le don de soi , deux enfants se battent dans son sein et Dieu lui prédit que deux nations seront issues
de ses deux garçons et que l'aîné servira le cadet…
– Rachel et Léa, avaient le souhait d'être mères, elles avaient en elles la volonté de Dieu pour accomplir une mission,
les enfants qui vont fonder les tributs d'Israël.

Elles ont eu le courage, la volonté, la patience pour être de bonnes mères et de bonnes épouses.
Les femmes ont su reconnaître la volonté de Dieu pour elles, leurs familles, le peuple, et ont su dans les moments d'épreuves,
s'attacher, persévérer dans l'héritage spirituel d'Israël.

Le statut de la femme en Israël s'est dégradé au cours des siècles.
Beaucoup d'hommes, de femmes ce sont détournés de l'étude de la Parole de Dieu a cause de l'assimilation et ont adopté des mœurs païens…etc
Ils ont commencé à considérer les femmes selon les coutumes des nations alentours.

Jésus (Yeshoua) ne partage pas cette mise à l'écart de la femme.
Il les a traité avec dignité et respect, ne les considérant pas en fonction de leur sexe, mais d'après leur relation avec Dieu.
Il a guéri diverses femmes, chassé d'elles des démons et ressuscité leurs enfants des morts.
Il a enseigné qu'aux yeux de Dieu les femmes étaient égales aux hommes.

Jésus (Yeshoua) est le premier rabbin juif a utiliser des scènes de la vie des femmes pour enseigner.
Quelques exemples en Luc 13:20 – 15:8 – Jean 16:21et22
Voir également, les guérisons, le pardon, les conseils et l'encouragement qu'il leur a accordées…etc
Quelques exemples en Luc 8:44 – Jean 8:11 – Luc 10:42
Jésus (Yeshoua) respecte et aime les femmes telles qu'elles sont et les aide…
Et encore plus significatif il les côtoie, ceux qui n'était pas permis dans la loi juive
(pour un homme et encore moins pour un rabbin suivant la loi de l'impureté).

Les femmes ont joué un rôle important dans la propagation du christianisme.
Elles ont toujours été à ses côtés tout au long de son ministère sur terre ainsi qu'au sépulcre et à sa résurrection.
En suite nous voyons qu'elles se réunissaient pour prier, écouter et sonder les écritures.

Nous voyons en Matthieu que ce sont les femmes qui ont pris soin de Jésus (Yeshoua).
- Joseph prit le corps, l`enveloppa d`un linceul blanc, et le déposa dans un sépulcre neuf, qu`il s`était fait tailler dans le roc.
Puis il roula une grande pierre à l`entrée du sépulcre, et il s`en alla.
Marie de Magdala et l`autre Marie étaient là, assises vis-à-vis du sépulcre….
- Mais l`ange prit la parole, et dit aux femmes: Pour vous, ne craignez pas; car je sais que vous cherchez Jésus qui a été crucifié.
Il n`est point ici; il est ressuscité, comme il l`avait dit.
Venez, voyez le lieu où il était couché, et allez promptement dire à ses disciples qu`il est ressuscité des morts.
Et voici, il vous précède en Galilée: c`est là que vous le verrez. Voici, je vous l`ai dit.
Elles s`éloignèrent promptement du sépulcre, avec crainte et avec une grande joie, et elles coururent porter la nouvelle aux disciples.
Et voici, Jésus vint à leur rencontre, et dit: Je vous salue. Elles s`approchèrent pour saisir ses pieds, et elles se prosternèrent devant lui.
Alors Jésus leur dit: Ne craignez pas; allez dire à mes frères de se rendre en Galilée: c`est là qu`ils me verront
.

Nous voyons aussi en Matthieu les reproches de Jésus (Yeshoua) aux apôtres.
- Enfin, il apparut aux onze, pendant qu`ils étaient à table; et il leur reprocha leur incrédulité et la dureté de leur coeur,
parce qu`ils n`avaient pas cru ceux qui l`avaient vu ressuscité.

Pourquoi Paul en (en 1 Co 15, 5) ne cite pas les femmes qui ont été les premières à voir Jésus ressuscité ?
Il dit : …il est apparu à Céphas, puis aux douze.

Certains vont dire, oui mais...

Nous allons aborder différents points qui donnent lieu à des doctrines et des croyances erronées par manque de connaissance
des écrits et du contexte de l'époque
.

Si !
Dieu créa l’homme à son image, à l’image de Dieu il le créa ; mâle et femelle il les créa. Dieu les bénit.

Ensuite Dieu ne prit pas une côte pour former la femme ! Ici également il y a un besoin d'enseignement…
(il n'y a que des disciples non enseignés et qui ne désirent pas l'être qui soutiennent cette histoire…)

Pour prévenir cette erreur :
Genèse 5 :1-2 confirme : Le jour où Dieu créa l’homme, il le fit à la ressemblance de Dieu,
mâle et femelle il les créa, il les bénit et les appela du nom d’homme au jour de leur création.

autre petite mise au point :
- Adam, ne se traduit pas par 'homme', mais par 'homme et la femme'.

Nous voyons dans le verset :
- Dieu créa l’homme à son image, à l’image de Dieu il le créa.
et ensuite :
- mâle et femelle il les créa.
Adam est un être unique, Dieu créa un être humain avec la particularité sexuelle d'être mâle et femelle.
Adam est à la fois homme et femme, ce qui est confirmé dans ce verset.

Dieu dit :
il n'est pas bon que l'homme et la femme se sentent seuls,
il faut pour les arracher de cette solitude qu'ils soient l'un en face de l'autre.

La solitude d'Adam fait allusion à l'homme et à la femme, pour cela Il les mis l'un en face de l'autre.
C'est pourquoi Adam fut divisé en deux, pour qu'ils soit face à face et non plus dos à dos.
Adam ouvre les yeux et constate que la femme est la partie féminine de lui-même. (Voici cette fois l’os de mes os et la chair de ma chair)

Aussi, l’homme laisse-t-il son père et sa mère pour s’attacher à sa femme, et ils deviennent une seule chair. (redeviennent)
C'est pourquoi, il est dit, ceux qui ne sont pas mariés ne sont pas complets, ils ne sont plus mâle et femelle à l'image de Dieu.

La notion d’un être suprême au masculin est ici disqualifiée.
Ainsi donc, l’homme et la femme sont égaux, aucun sexe n’est supérieur ou inférieur à l’autre.

Certains vont dire, oui mais la femme a écouté le serpent et tenté l'homme.
Je leur réponds,
oui mais il n'était pas obligé de lui obéir, il avait le choix car Dieu lui a prescrit cette ordonnance avant le face à face !
il pouvait obéir à Dieu !
Et ou est-il ? Au lieu d'aider la chair de sa chair !

Oui mais, les femmes étaient mise à l'écart des hommes à la synagogue.
Je leur réponds, si les femmes étaient mise à l'écart à la synagogue c'était à cause de la loi de l'impureté
(les naissances et les menstruations les plaçaient régulièrement en état d’impureté, donc en marge de la loi)

Et d'autres, oui mais Paul a dit !
- en 1Co 14 :34 que les femmes se taisent dans les assemblées, car il ne leur est pas permis d`y parler;
mais qu`elles soient soumises, selon que le dit aussi la loi
.

Les femmes sont-elles toujours sous la loi ??? Jésus n'a t-il pas affranchi aussi la femme ???
- en 1 Timothée 2:12 Je ne permets pas à la femme d`enseigner, ni de prendre de l`autorité sur l`homme; mais elle doit demeurer dans le silence.
- il me semble qu'il explique à Timothée pourquoi il a écrit cela, se sont des mises en garde, qui concernent également les hommes (voir verset suivant),
contre de mauvais enseignements.
  1 Timothée 1:3à7
Je te rappelle l`exhortation que je te fis, à mon départ pour la Macédoine, lorsque je t`engageai à rester à Éphèse,
afin de recommander à certaines personnes de ne pas enseigner d`autres doctrines,
et de ne pas s`attacher à des fables et à des généalogies sans fin,
qui produisent des discussions plutôt qu`elles n`avancent l`oeuvre de Dieu dans la foi.
Le but du commandement, c`est une charité venant d`un coeur pur, d`une bonne conscience, et d`une foi sincère.
Quelques-uns, s`étant détournés de ces choses, se sont égarés dans de vains discours;
ils veulent être docteurs de la loi, et ils ne comprennent ni ce qu`ils disent, ni ce qu`ils affirment.

Il était de coutume à cette époque d'interrompre les orateurs avec des questions.
Et certaines pratiques de démons se pratiquaient dans certaines églises, comme le dit Paul…(voir le contexte de l'époque)
C'est pourquoi il voulait le silence, que tout le monde écoute attentivement.
Il avertissait d'être vigilent sur les enseignements. (et nous aussi soyons vigilent, voir 2Ti 3:13 et 4:2à5)
C'est pourquoi il demande aux femmes à garder le silence, et de poser les questions à leur mari à la maison.
Paul ne pouvait certainement pas parler d'un silence absolu, puisqu'il reconnaissait que les femmes pouvaient prier ou prophétiser dans l'Église.
Et la prophétie était mise à un rang supérieur à l'enseignement (1 Co 12 : 28).

oui mais Paul a dit aussi !
- en Galates 3:28
Désormais, c'est dans le Christ que ces relations doivent être vécues :
Il n'y a ni juif, ni grec, ni esclave, ni homme libre, ni homme ni femme. Car vous ne faites qu'un dans le Christ ”.

Relation de Paul avec les femmes dans le ministère

Une chose est certaine, Paul parle des femmes comme ses co-ouvriers de l'Évangile:
beaucoup de femmes l'ont aidées dans son ministère, même une femme apôtre Junia, c'est lui qui l'écrit !
En parlant de Phoebe Paul utilise également le mot «prostatite», qui signifie chef, surveillant, ou quelqu'un avec la stature,
la responsabilité et l'autorité.
Et d'autres exemples.

- Saluez Andronicus et Junias, mes parents et mes compagnons de captivité, qui jouissent d`une grande considération parmi les apôtres,
et qui même ont été en Christ avant moi.( Romains 16:7)
- Je vous recommande Phoebé, notre soeur, qui est diaconesse de l`Église de Cenchrées,
afin que vous la receviez en notre Seigneur d`une manière digne des saints,
et que vous l`assistiez dans les choses où elle aurait besoin de vous, car elle en a donné aide à plusieurs et à moi-même. (Romains 16 :1-2)
- J`exhorte Évodie et j`exhorte Syntyche à être d`un même sentiment dans le Seigneur.
Et toi aussi, fidèle collègue, oui, je te prie de les aider, elles qui ont combattu pour l`Évangile avec moi, et avec Clément et mes autres
compagnons d`oeuvre, dont les noms sont dans le livre de vie. (Philipiens 4:2-3)
-Saluez Tryphène et Tryphose [Truphosa], qui travaillent pour le Seigneur.
Saluez Perside, la bien-aimée, qui a beaucoup travaillé pour le Seigneur. (Romains 16:12)

Relation de Dieu et Jésus (Yeshoua) envers les femmes

Si !
- La femme est le vis à vis de l’homme, à l’image de Dieu, elle a aussi quelque chose à nous partager du mystère de Dieu, sa partie féminine.
- Jésus (Yeshoua) nous révèle le dessein d’amour de Dieu pour la femme tout autant que pour l’homme.
ni homme ni femme. Car vous ne faites qu'un dans le Christ Jésus.

L’attitude de Jésus (Yeshoua) vis-à-vis de la femme participe à sa mission de libération des pauvres et des opprimés.
Cette libération est pour tous les domaines de la vie, pour vivre pleinement la dignité d’enfant de Dieu.

Le contenu de l’Evangile de Jésus (Yeshoua), c’est le Royaume de Dieu, où la création retrouve la volonté de Dieu.
L`Esprit du Seigneur est sur moi, Parce qu`il m`a oint pour annoncer une bonne nouvelle aux pauvres;
Il m`a envoyé pour guérir ceux qui ont le cœur brisé,
Pour proclamer aux captifs la délivrance, Et aux aveugles le recouvrement de la vue, Pour renvoyer libres les opprimés,
Pour publier une année de grâce du Seigneur.

Relation des disciples entre eux

Si !
- Dieu et Jésus (Yeshoua) ont choisi de se servir également des femmes pour accomplir l'alliance avec l'humanité.

Qui ?
- Peut reléguer les femmes dans un coin en leur interdisant de servir suivant ce que le Saint Esprit leur demande :

- l'enseignement déformé par des hommes qui n'admettaient pas et n'admettent toujours pas que Christ a affranchi les femmes !
- la volonté des hommes de dominer et de contrôler les femmes.
- les femmes elles mêmes, certains disciples hommes et femmes qui sont convaincus de l'enseignement reçu, se sont les plus virulents 
(c'est à dire ceux qui se laisse conduire par des hommes sans étudier la volonté de Dieu, de Jésus (Yeshoua) et du Saint Esprit) !

Jésus (Yeshoua) a vaincu la domination et le pouvoir.
Il est mort afin que ressuscite l’humain dans la plénitude de son être, à l’image de la création, à la ressemblance de Dieu.
Il est aberrant que des croyants qui prétendent avoir pour Maître Jésus (Yeshoua), enseignent les non-valeurs que celui-ci a combattues.
Jésus (Yeshoua) a mis ses disciples en garde contre l’esprit du monde.

Si Dieu appelle une femme à le servir, et l'oint de Son Esprit (Il l'a fait pendant des siècles avant les évangiles !) :
- je ne voie pas en quoi celle-ci serrait devenue supérieur à l'homme ou dominerait sur lui ?
- elle a beaucoup plus à partager que certains hommes qui se sont proclamés d'eux même dirigeants et qui enseignent des bêtises !
Car le disciple doit servir Dieu suivant le don qu'il à reçu, il ne décide pas de lui-même du poste qui l’intéresse !
car les pensées de Dieu ne sont pas nos pensées ni nos désirs !
Ne constatez-vous pas que tous les hommes et femmes ayant eu un rôle dans la bible ont été choisis par Dieu ?

N'oubliez pas !
À la création un seul être fut créé à l'image de Dieu, ensuite Dieu bénit l'homme et la femme.
Jésus (Yeshoua) est venu rétablir la création, en confirmant, ni homme ni femme, car vous ne faites qu'un dans le Christ.

Mais quant est-il réellement, est-ce que les enfants de Dieu ont compris :
–  Son amour pour la création , pour toi pour moi ?
– Qu'il à mis l'homme et la femme face à face pour s'entraider à parcourir le chemin qui mène à la plénitude de l'Esprit
  et demeurer à l'image de Dieu ?

Ou se laissent-ils guider par l'esprit du monde ou chacun mène sa vie à sa guise, pour l'argent, le plaisir ?
Ou au nom du modernisme, de la liberté sexuelle du pouvoir de l'argent de la domination ou l'homme et la femme s’avilissent eux-mêmes ?
Pour quel résultat ? l'esclavage !
et tout cela par manque de connaissance (Osée 4:6 Mon peuple est détruit, parce qu`il lui manque la connaissance).
Dommage car Jésus (Yeshoua) est venu abolir l'esclavage !

                                  Si quelqu`un est en Christ, il est une nouvelle créature.
                                             Les choses anciennes sont passées;  
                               voici, toutes choses sont devenues nouvelles. (2 Corinthiens 5:17)
      "Il n'y a ni juif, ni grec, ni esclave, ni homme libre, ni homme ni femme. Car vous ne faites qu'un dans le Christ "

chant : recueil dans la présence du Seigneur - Daniel Hurtrel

Aimons-nous les uns les autres comme Dieu nous a aimés
Aimons-nous les uns les autres d'un amour vrai
Acceptons nos différences et n'oublions pas surtout
Combien Dieu a de patience pour chacun de nous
Soyons de ceux qui construisent dans l'harmonie et la paix
Oublions ce qui divise, cherchons l'unité
Nous serons de bons apôtres, témoins fidèles et heureux
Si nous savons voir en l'autre l'image de Dieu
Si un jour Dieu nous accuse d'avoir été divisés
Trouverons nous des excuses à Lui présenter ?

N'oublions pas que Paul a été élevé dans l’obéissance à la loi juive !
En devenant évangéliste des païens :
- Il est confronté au cours de ses voyages à des coutumes païennes inimaginables, même dans les assemblées de convertis.
Il écrit à ses disciples j'ai tout accepté pour accomplir ma mission :
- coups, lapidation, emprisonnements, dangers de mort (dans les villes, les déserts, sur la mer, des brigands,
des faux frères ceux de ma nation et des païens,…etc)
- J`ai été dans le travail et dans la peine, exposé à de nombreuses veilles, à la faim et à la soif, à des jeûnes multipliés, au froid et à la nudité.

Ce qui expliquerait les divergences d'enseignements de Paul :
- depuis Luther, il y a un doute sur l’authenticité de l'auteur des lettres à Timothée, Tite et aux Hebreux,
celles-ci dateraient d'après la mort de Paul !

N'oublions pas ce message de Paul aux Corinthiens !
Car, mes frères, j`ai appris à votre sujet… qu`il y a des disputes au milieu de vous.
chacun de vous parle ainsi: moi, je suis de Paul! et moi, d`Apollos! et moi, de Céphas! et moi, de Christ!
Christ est-il divisé? Paul a-t-il été crucifié pour vous, ou est-ce au nom de Paul que vous avez été baptisés?
Qu`est-ce donc qu`Apollos, et qu`est-ce que Paul? Des serviteurs, par le moyen desquels vous avez cru, selon que le Seigneur l`a donné à chacun.
J`ai planté, Apollos a arrosé, mais Dieu a fait croître,
en sorte que ce n`est pas celui qui plante qui est quelque chose, ni celui qui arrose, mais Dieu qui fait croître.
Car personne ne peut poser un autre fondement que celui qui a été posé, savoir Jésus Christ
.

Non, personne ne peut établir un autre fondement ou des doctrines d'après ce qu'il a lu ou cru comprendre !
Ceux-ci ont été ordonnés par Dieu dans Sa Parole par les prophètes et Jésus Christ est venu les parfaire. (nous n'avons rien à ajouter, rien à effacer !)

lysiane/role_des_femmes_dans_la_parole_de_dieu.txt · Dernière modification: 10/03/2018 19:43 par Lysiane Boyanique